Prévalence de l’activité physique et facteurs corrélés dans une cohorte représentative de la population canadienne de l’Atlantique

Auteurs: Cindy Forbes

L’activité physique a été associée à une amélioration de la santé physique et mentale, tandis qu’il a été établi que des niveaux élevés d’inactivité constituent un facteur de risque important de bon nombre de maladies chroniques. Cependant, les résultats de recherche indiquent que la majorité des Canadiens sont inactifs. Dans le cadre de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS), qui a débuté en 2007, des données sur la santé sont recueillies au moyen d’entrevues à domicile et de mesures directes. Un des principaux objectifs de l’ECMS consiste à établir des relations entre des facteurs de risque et l’état de santé, et à explorer des enjeux qui se dessinent dans le domaine de la santé publique au Canada. Les résultats de recherche ont montré que pour modifier un comportement, il peut être plus efficace de cibler des interventions auprès de groupes particuliers de la population. En étudiant les facteurs qui sont corrélés au temps passé en position assise dans la cohorte de l’étude La VOIE atlantique, nous pourrons établir quels groupes sont les plus sédentaires et pourraient bénéficier d’interventions ciblées. L’objectif de ce rapport est d’examiner les facteurs démographiques et médicaux associés au temps passé en position assise dans une cohorte de Canadiens de l’Atlantique.

 

Cliquez ici pour lire l’article intégral